Malaga, suivez le guide

Rédigé le 01/02/2022
Frederic André

Le célèbre et incontournable magazine américain Forbes vient de déclarer la ville espagnole de Malaga comme l’un des meilleurs endroits pour vivre en Europe. L’offre culturelle, la multitude de loisirs, le climat agréable toute l’année et la qualité de ses plages font de la station balnéaire un endroit idéal pour s’y installer. Que ce soit pour y vivre, y investir ou y travailler, Malaga séduit, c’est indéniable. Le magazine américain met en relief l’excellent développement touristique récent de la région et pointe ces dernières années, l’un des plus hauts taux de croissance touristique en Espagne. De plus en plus de touristes choisissent la ville comme destination même le temps d’un long week-end. Forbes décrit la cité étincelante comme «principalement associée au soleil et à la plage, mais elle est bien plus que cela.» Ajoutez-y en effet, une qualité de vie exceptionnelle, une sécurité omniprésente et de bons services de santé; il devient évident de comprendre que Malaga trône au sommet de ce classement. L’éducation aussi, est l’une des forces de la ville, qui souligne, toujours selon le même classement, la diversité des établissements scolaires qu’elle rassemble, tant publics que privés, tant espagnols qu’internationaux. Dans les 10 premières villes, on retrouve aussi deux autres villes espagnoles : Madrid et San Sebastian. Vienne, la Toscane et l’Alsace figurent également en bonne position. La ville de Malaga représente un idéal, tant pour les familles que pour les personnes célibataires ou les jeunes couples. Retraités ou personnes actives, la cité en bordure de la mer Méditerranée dispose d’un puissant facteur intégrateur pour tous! De plus, Malaga peut être fière de posséder la plus forte concentration de musées au kilomètre carré en Europe!



Au cours de la dernière décennie, Malaga s’est convertie en véritable ville de musées Dans son centre-ville, la culture vous explose aux yeux dans plus de 20 lieux différents, plus originaux et impressionnants les uns que les autres. La séduisante cité détient la plus forte densité de musées d’Espagne.

Ville natale de l’immense artiste Pablo Picasso, il ne pouvait en être autrement. Après les mégapoles de Madrid et de Barcelone, elle figure sur la troisième marche des villes à l’offre culturelle la plus importante.

Trop longtemps perçue comme simple porte d'entrée pour découvrir l’Andalousie, Malaga a pleinement réussi son pari culturel.

Suivez votre guide Esprit Sud, découvrez notre sélection et partez à la découverte des musées incontournables de la ville!

Malaga joue la carte culturelle pour notre plus grand bonheur et on en redemande!



Le Musée Picasso

Alors qu’il abritait le Musée des Beaux-Arts, le Palais Renaissance des Comtes de Buenavista fut le sublime endroit, choisi en 2003, pour rassembler plus de 200 œuvres de l’enfant de la ville, l’immense artiste Picasso.

Ce dernier a toujours eu l’espoir de voir ses principales œuvres rassemblées et exposées dans sa ville de naissance et ce fut chose faite, notamment, grâce aux efforts et à la volonté de sa belle-fille Christine Ruiz-Picasso et de son petit-fils Bernard Ruiz-Picasso. Les différentes périodes de l’artiste défilent devant les yeux du visiteur et on ressort émerveillé de ce lieu où malheureusement, les photographies sont interdites.


Vous aimez l’artiste à qui l’on attribue une œuvre pour chaque jour de son existence? Alors vous allez adorer ce musée situé au 8 de la Calle San Agustín.


Le Musée de la Maison Natale de Picasso

Et Malaga voue une passion au fondateur du mouvement cubiste ( co-fondateur pour être plus précis, avec Georges Braque). En réalité, cette maison n’a vu que les premiers pas du jeune artiste, qui n’y vécut que jusqu’à ses trois ans. Dans ce deuxième musée, dédié au plus célèbre des malagueños, sont rassemblés des œuvres et des objets personnels de l’artiste. À la sortie du musée, place de la Merced, asseyez-vous sur le banc situé face à la maison et prenez la pause à côté de la statue de l’artiste!



Le musée de l’automobile et de la mode

Entrer dans ce musée, c’est débuter un voyage! Dès les portes franchies, on découvre des bolides de collection, sublimés par des mannequins aux tenues les plus extravagantes les unes que les autres. Plusieurs époques s’enchaînent, Dolce Vita, Art Deco, Belle époque, Années 20, les “Dream cars” aussi. Une Cadillac serie 62 côtoie une Excalibur ou une Chrysler de 1956... Étoffes et carrosseries deviennent de véritables tableaux. On est bien dans un musée de l’automobile mais transporté dans une autre dimension aux allures parfois de clips vidéo. Couleurs vives, robes de soirée étincelantes et jantes astiquées créent un univers où l’on se promène avec délectation. On en prend plein les mirettes. Il ne faut pas spécialement être amateur de bolides de collection pour apprécier le voyage même si les passionnés des quatre roues en auront pour leur argent. “La Tabacalera", l’ancienne fabrique de tabac, sert d’écrin à une centaine de véhicules de collection et à près de 300 pièces de haute-couture, avec des créations emblématiques de Christian Dior, de Coco Chanel, d’Yves Saint Laurent ou de Givenchy


Élégance et beauté, kaléidoscope coloré et enchanteur, cette collection surprenante se découvre au 15 de l’Avenue Sor Teresa Prat. Le musée est ouvert tous les jours mais attention à la pause de l’après-midi de 14:30 à 16:00. Prix d’entrée 9,50€.


Le Musée Carmen Thyssen

Voici un trésor que renferme un écrin luxueux! C’est en effet dans un sublime palais de la Renaissance construit au 16ème siècle que sont exposés d’innombrables chefs-d'œuvre de maîtres espagnols et internationaux. Ce bijou renferme la collection de peintures andalouses du 19ème siècle la plus complète du pays. Le musée parcourt les différents genres de peinture espagnole de l’époque, passant du romantisme à des mouvements plus modernes. Chaque peinture est une plongée en immersion dans les usages et coutumes andalous. De la cueillette des olives aux processions de la Semaine Sainte, des fêtes de village au dimanche à la Plaza de Toros, on peut passer des heures à s’émerveiller devant les mille et un détails des œuvres qui y sont exposées. 


Le musée est situé Calle Compañía, 10 et l’entrée coûte 10€. Attardez-vous dans sa boutique, d’innombrables ouvrages magnifiques vous y attendent!

Le Musée Revello de Toro

S’il abrite comme son nom l’indique, les œuvres maîtresses du peintre figuratif espagnol Felix Revello de Toro, connu aussi pour ses portraits, ce musée fut également le foyer du sculpteur Pedro Mena au 17ème siècle

Il est situé au 5 rue Afligidos et est ouvert de 10:00 à 20:00. Le prix de son entrée s’élève à 2,5€.


Ville de musées, Malaga en possède de magnifiques.


Les Musées en lien avec la Semaine Sainte et les confréries religieuses

La Semaine Sainte de Malaga a été déclarée fête d'intérêt touristique international en 1980, après près de 500 ans d'existence. C’est avec ferveur que la ville accueille les processions autour de la semaine de Pâques. Tradition, passion et splendeur, c’est un véritable spectacle qui se joue dans les rues en ébullition. En dehors de cette période de fièvre et de processions, il vous est possible de plonger dans les nombreux musées dédiés à ces festivités religieuses. 


Voici notre sélection :

  • Le Musée de l’Archiconfrérie de l’Esperanza (“l’Espoir”), situé au 3 de la Calle San Jacinto, est un espace de plus de 400 mètres carrés où l’on peut admirer les trônes du Nazareno del Paso ou celui de Santa Maria Santísima de la Esperanza.
  • Le Musée de la Confrérie du Saint-Sépulcre et de la Confrérie des Étudiants situé au 3 et 5 de la Calle Alcazabilla.
  • Le Musée de l’Archiconfrérie de la Expiración, situé Plaza Enrique Navarro.
  • Le Musée de la Semaine Sainte, situé au 2 de la Calle Muro de San Julian, s’articule sur sept salles consacrées aux processions et à l’histoire de celles-ci à Malaga.
  • Le Musée de la Confrérie del Cautivo y de la Trinidad, situé Plaza Bailen.


Le C. A .C. ou Centre d’Art Contemporain

C’est près de 2500 mètres carrés consacrés à de sublimes expositions. Situé dans les anciennes halles de la ville, cet espace est un lieu vivant et dynamique où de nombreux événements culturels sont organisés. C’est clairement notre coup de cœur. Riche d’une collection permanente en perpétuelle évolution, il s’agit d’un éventail des mouvements et tendances artistiques de la seconde partie du 20ème siècle à nos jours. Damian Hirst, Andy Warhol, Olafur Eliasson, Julian Opie, Louise Bourgeois, c’est une explosion visuelle qui vous attend dans les espaces cubiques du musée. À visiter sans modération.

Rendez-vous au 2, Calle Alemania, face à la station de train Malaga-Centro.


Le saviez-vous?

Le dimanche, nombre de musées de Malaga ouvre ses portes gratuitement! Et ils méritent tous le détour!

  • Musée Picasso, de 18:00 à 20:00
  • Maison natale de Picasso, de 16:00 à 20:00
  • Pompidou, de 16:00 à 20:00
  • Musée Carmen Thyssen, de 17:00 à 20:00
  • Musée Russe, de 16:00 à 20:00
  • Musée Revello de Toro, de 10:00 à 14:00
  • Quant au Musée de l’Automobile et de la Mode, c’est le lundi qu’il ouvre gratuitement ses portes aux visiteurs.
  • Enfin le Centre d’Art Contemporain (C.A.C) et le Musée du Patrimoine Municipal sont gratuits et ouverts du mardi au dimanche. 


Centre Pompidou

Avec cette volonté de réussir sa conversion en ville moderne et cosmopolite, la capitale de la Costa del Sol accueille la première antenne des musées français installés hors de l’hexagone. Inauguré en 2015, le lieu dispose d’une collection permanente d’œuvres d’artistes de renommée mondiale. Les Picasso côtoient les Miró ou les Bacon. Les peintures de Magritte contrastent avec celles de Frida Khalo ou de Chagall. Les sculptures de Giacometti se mêlent à celles de Julio Gonzales pour le plus grand plaisir des visiteurs ébahis devant tant de beauté. « El cubo » ne peut se manquer! Vous le voyez de loin, ce cube de verre multicolore, « déposé » sur le Muelle 1 du port de Malaga. Ses trésors, il les renferme dans son sous-sol. Il faut y entrer, descendre et s'imprégner de sa structure organisée autour d'un remarquable patio minéral sous le cube, apportant un faisceau subtil de lumière aux différentes salles. Plus de 2000 mètres carrés d’exposition, de salles de conférence ou d’événements temporaires vous attendent. Nous vous recommandons l'utilisation des audioguides, histoire de ne rien manquer de cette « plongée » dans l’art contemporain.

Le prix de l’entrée oscille entre 7 et 9€, en fonction de l’accès supplémentaire aux expositions temporaires ou non. 



Le Musée Russe

C’est la Tabacalera, ancienne fabrique de tabac de la ville qui abrite ce musée d’art russe. Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, ces 2300 mètres carrés de salles d’exposition sont entièrement remplies par cette impressionnante collection venant de l’est. Repin, Marc Chagall, Vladimir Tatlin, Wassily Kandinsky, Rodchenko sont les maîtres des lieux. À côté d’une extraordinaire sélection permanente, deux expositions temporaires annuelles ravissent les visiteurs. C’est en étroite collaboration avec le Musée National Russe de Saint Pétersbourg que la ville de Malaga sélectionne les artistes de passage dans ce lieu qui figure le premier siège d’art russe occidental. Rien que cela! Mention spéciale pour les peintures réalistes retraçant les pages sombres et violentes de l’histoire de l’Union Soviétique.

C’est au 15 de l’Avenida de Sor Teresa que ce beau bijou vous attend. Le prix de l’entrée oscille entre 6 et 8€, en fonction de l’accès supplémentaire aux expositions temporaires ou non. L’audio guide est un plus!


Le Musée du verre et du cristal

On s’y rend tant pour sa collection que pour la beauté du bâtiment qui l’abrite et qui date du 18ème siècle. Superbe patio entouré de colonnes et de galeries, joli jardin, splendides escaliers ornés de faïences colorées, inspiration mauresque et voûtes spectaculaires, la lumière naturelle entre dans ce lieu pour sublimer les pièces exposées. Objets de l’Égypte ancienne mais d’origines phénicienne, byzantine et/ou médiévale, le verre et le cristal sont des matières qui prennent une toute autre dimension dans ce voyage dans le temps. Coup de cœur pour la splendide collection iranienne datant des 11ème et 12ème siècles.

Le musée se trouve Plaza Santísimo Cristo de la Sangre et l’entrée est fixée à 7€. Il est fermé le lundi


Le Musée du vin

Le très joli Palais Biedmas, datant du 18ème siècle, abrite ce musée consacré au raisin et au vin. Cet espace s’attarde sur l’histoire, la culture, l’art et la formation autour des vins de la province de Malaga. Une impressionnante collection de plus de 400 lithographies, des étiquettes, des affiches, des salles de dégustation et une boutique; rien ne manque dans ce haut lieu de l’œnologie situé place des vignerons (Plaza de los Viñeros).

Le musée est fermé le dimanche et son prix d’entrée est fixé à 5€.


Le Musée de Malaga (collection des Beaux-Arts et d’Archéologie)

Le Palais de la Douane, construit dans un style néoclassique et aux allures de somptueux immeuble de type Renaissance Italienne, renferme une double collection, à savoir plus de 15.000 pièces archéologiques ainsi qu’une vaste collection de 2000 œuvres des 19ème et 20ème siècles. La magnifique section des Beaux-arts inclut des toiles et des sculptures de Luis de Morales, Murillo, Goya, Luca Giordano, Antonio del Castillo, Alonso Cano, Ribera, Velázquez, Vicente Carducho, Pedro de Mena ou Zurbarán, autant dire du très beau monde! Ajoutez-y l’une des collections les plus complètes de peintures espagnoles du 19ème siècle avec des œuvres de Sorolla, Carlos de Haes, Federico Madrazo, Esquivel, Vicente López Portaña, Ramón Casas, Moreno Carbonero ou Enrique Simonet. En ce qui concerne la collection de pièces archéologiques, elle couvre la période allant du 8ème siècle avant Jésus-Christ à l’époque médiévale. Juste impressionnant! Le musée est gratuit pour les ressortissants européens et ferme le lundi. Découvrez-le Plaza de la Aduana. 


Conclusion Malaga, ville dont la réputation d’une cuisine savoureuse n’est plus à faire mais aussi, cité qui dispose de jolies plages et d’un climat idéal, est devenue incontestablement la capitale culturelle du sud de l’Espagne. Tant d’artistes y vivent (ou y ont vécu) et son offre en matière de musées et d’art est bluffante. Malaga vous attend chers lecteurs, partez à sa découverte!