Portrait de la chocolatière Isabelle

Gourmands et férus de chocolat, nous nous sommes régalés lors de notre rencontre avec la passionnante et passionnée chocolatière, Isabelle. 

La réputation du chocolat belge n’est plus à faire et le plat pays est l’écrin depuis des siècles, de cette longue tradition. Cette artisane chocolatière s’inscrit pleinement dans cet héritage culturel et voue une passion sans fin pour le chocolat…ça tombe bien, nous aussi! 

Perfectionniste, hypersensible et extravertie au caractère bien trempé, elle est parvenue a créé une gamme de pralines. On ne peut que fondre pour ses créations, plus délicieuses les unes que les autres. Pour chacune, un parfait équilibre entre la dose de chocolat (constituant la coque) et la ganache, dont les mille et une saveurs sont une véritable invitation au voyage. 
La collection est à l’image de sa créatrice. Fruitée, douce, agréable, imaginative, différente des goûts conventionnels pralinés même si elle aime aussi les saveurs traditionnelles.  Subtile combinaison entre fraîcheur et acidité dans l’association de fruits, elle aime apporter au chocolat une texture différente pour réveiller les papilles, tout simplement.

Elle aime aussi jouer avec les saveurs. 
« J’ai déjà réalisé de nombreux tests. Par exemple, il m’est arrivé de présenter une praline au chocolat noir avec une touche de goût de fût de chêne. Je l’ai fourrée avec une délicate ganache orange-carotte ». 

À 44 ans, Isabelle est une épouse comblée et la maman d’une demoiselle de 18 ans.
Quant au chocolat elle est tombée dedans il y a cinq ans. 

« J’ai toujours été passionnée de cuisine. Il est vrai qu’il me manquait le côté sucré. La pâtisserie n’est pas une discipline dans laquelle j’excelle, je le reconnais mais explorer le côté sucré était un réel besoin. En cherchant une bonne formation de pâtisserie, j’ai découvert ce que je pouvais devenir chocolatière et ce indépendamment du fait de ne lancer dans la boulangerie ou la pâtisserie, alors j’ai foncé ! C’était pour moi un nouveau défi ». 

Le jeune femme a donc repris des cours du soir en 2014 au CEFOR à Namur. Et cette formation fut pour elle une véritable révélation.  « Quel plaisir ce cursus, quel bonheur ressenti à chacun des cours. De plus, au travers de cette formation, j’ai fait la connaissance de personnes passionnées et passionnantes. Pour ne citer que lui, Monsieur Frédéric Goffaux, une rencontre que je n’oublierai pas. Professeur passionné, il continue à me prodiguer des conseils et suivre mon évolution et le développement de ma petite entreprise. 
« Lorsque je suis rentrée à la maison de mon premier cours de chocolat, mon mari m’a demandé si j’avais aimé mon cours. Ce fut plus qu’une révélation. J’ai passé le reste de ma soirée à lui raconter le cours. J’ai réalisé à quel point j’avais trouvé ma voie. 
Le chocolat m’avait complètement apprivoisée. J’ai adoré mes deux années de cours et naturellement j’ai enchaîné sur l’ouverture de l’atelier qui était une évidence alors que ce n’étais pas mon but de départ.

« J’ai toujours souhaité faire les choses correctement, avec un petit côté perfectionniste, voire hypersensible. Mon caractère est bien trempé et il m’a toujours permis d’avancer et d’atteindre les objectifs que je me fixais. J’ai toujours eu la soif d’apprendre depuis toute petite ».

D’ailleurs chaque année ses proches lui demandent quel nouveau cursus elle va entreprendre. Et dernièrement, elle a opté pour la cuisine et une formation de chef, alors qu’elle avait déjà suivi une formation de chocolatière et de glacière car pour la passionnée, les crèmes glacées et le chocolat vont de paire. De plus, elle s’est aussi lancé le comme défi d’apprendre l’espagnol, elle qui parle couramment 4 langues. 

Aujourd’hui propriétaire d’un atelier de 10m², Isabelle voit sa marque grandir de jours en jours et le covid, qui a bousculé beaucoup de certitude dans nos vies, a eu un effet positif dans la dynamisation de sa petite entreprise. 
« Étant considérée comme commerce essentiel, j’ai pu continuer à travailler contrairement à d’autres professionnels, forcés de tout arrêter. De plus la tendance de se tourner vers les circuits courts et les marques locales s’est de plus en plus manifestée. Mes activités ont littéralement décollé durant cette sombre période ». 

Comme elle aime le souligner, son succès, elle le doit au soutien indéfectible de ses proches. « Mon mari et ma fille me permettent au quotidien de me consacrer pleinement à ma passion. Quant à mes parents, ils deviennent parfois pour moi de vraies commerciaux, très fiers de mes chocolats et vantant leurs mérites. Ils s’improvisent même parfois livreurs. Ils vivent toute l’année sur la Costa del Sol et ont déjà ramené des livraisons pour mes clients installés ici dans le sud de l’Espagne. 
Sans le soutien de toutes les personnes qui m’entourent, cette aventure n’aurait pas lieu. Ils sont ma force et mon courage. Ils sont mon moteur”.

Isabelle adore aussi transmettre sa passion pour le cacao. Elle anime des ateliers tant pour adultes que pour enfants. “Mes proches me disent souvent que je suis une autre lorsque je partage ma passion avec des chocolatiers en herbe. Moi, je me sens bien mais je ne perçois pas spécialement le changement. Ce sont des moments précieux de transmission de mon petit savoir à des enfants par exemple qui préparent avec moi leur goûter. Nous mettons en route l’usine à nuages et nous réalisons des marshmallows dont la texture évoque les cumulus. Une petite touche de magie, un peu de sciences aussi avec la manipulation de liquide et de solide pour arriver à une texture aérienne. J’adore voir leurs yeux briller et entendre les « Waouwww » qui emplissent la pièce. Ils ne s‘imaginent pas toute l’énergie positive qu’ils me procurent”.

Isabelle attache beaucoup d’importance aux membres de sa famille. Et ils le lui rendent bien. “Si mon papa est particulièrement fan de mes manons, maman est une inconditionnelle de mes pralines à l’Eau de Villée, une praline que j’ai créé spécialement pour elle sur base de son alcool digestif préféré. 
A chacun de mes voyages ici en Andalousie, je leur amène leurs pralines préférées ainsi que mes nouveautés, mes créations. Ils les ont fait gouter à leurs amis et l’aventure dans le sud de l’Espagne a ainsi commencé. Ils m’ont, notamment commandé des pralines pour les fêtes. 
Aussi, grâce  à l’association des Belges de la Costa del Sol (dont mes parents font partie), j’ai pu développer plusieurs contacts. L’aventure était lancée et ce pour mon plus grand bonheur !

Depuis quelques mois, Sylvie la propriétaire du restaurant « La Tabla Belga » lui a proposé son établissement comme point de vente de ses produits. 
“Aujourd’hui nous travaillons main dans la main et nous sommes très complices. Sylvie a été un vrai moteur dans mon succès ces derniers mois. Elle propose en dégustation mes produits à ses clients, accompagnant les cafés d’une praline. L’accueil a été vraiment très chaleureux tant de la part de la communauté belge que française et même anglaise ou espagnole. Les premiers kilos se sont écoulés en quelques jours, sans réellement faire de pub, juste grâce au bouche à oreille et à l’énergie impulsée par Sylvie”. 

« El pan del mundo », une boulangerie tenue par des Belges à Calahonda a également proposé de vendre sa gamme de chocolats. “Pierrot et Marianne ont été adorables. Je suis très heureuse de collaborer avec eux. Chaque séjour ici en Andalousie est l’occasion de rencontrer des personnes formidables, de revoir nos amis mais aussi de nouer de nouveaux contacts professionnels”.

Isabelle et son mari nourrissent le projet de venir s’installer définitivement ici près de Malaga. Elle rêve secrètement d’ouvrir sa propre chocolaterie et de pouvoir se consacrer à plein temps à cette passion. 
Nous lui souhaitons bonne chance pour tous ses projets! 

Retrouvez sa gamme de chocolat: 

  • • En ligne via le www.instantchocolatisabelle.be 

  • • Sur Bongobox en Belgique 

  • • Boutique « L’art en main » à Hotton, Belgique 

  • • Boutique « La bougie dinantaise » à Dinant, Belgique 

  • • Dans la boulangerie « Pan del mundo » à Calahonda ( Espagne) 

  • • Au restaurant « La Tabla Belga » à Calahonda (Espagne) 

Isabelle Verheyden est joignable via le +0032471389012
Sa page web www.instantchocolatisabelle.be
Via Facebook : l’instant chocolat d’Isabelle
Instagram : @instantchocolatisabelle
Ou via courriel instantchocolatisabelle@gmail.com

Backspin à Cuba, notre nouvelle aventure Esprit Golf
Backspin à Cuba, notre nouvelle aventure Esprit Golf
Auteur : Par Frédéric André
 Les traditions associatives andalouses
Les traditions associatives andalouses
Auteur : Par Evelyne Ramelet
Sotogrande
Sotogrande
Auteur : Par Frédéric André
Top