Le pont de la Constitution en Espagne

Alors que pour beaucoup de francophones, le 6 décembre correspond à la Saint Nicolas, ici en Espagne, cette date est un jour férié officiel. Il n’est pas un jour d’hommage au grand Saint, vénéré par les enfants, mais bien l’occasion de se souvenir et de se replonger en 1978. Il y a plus de 40 ans, les Espagnols ont voté, à près de 92%, de manière positive, au grand referendum national visant l’approbation de la nouvelle Constitution Nationale Espagnole. 

La question était simple « Approuvez-vous, cher citoyen, le projet de Constitution ? ». 

Ce choix est également le choix pour la démocratie. Plus de 17 millions d’Espagnols ont voté et dit adieu à la peur et à la dictature. Le pays s’est de nouveau doté d’une constitution, cette loi tant fondamentale.

Depuis 1939, l’Espagne vivait sous Franco et personne n’osait prononcé le nom « constitution ». C’est le futur roi Juan Carlos 1er qui œuvra à la transition. Une ironie de l’histoire puisqu’il avait été choisi personnellement par le Général pour le succéder « dignement ». Loin de lui l’idée que son successeur emprunterait le chemin de la démocratie et qu’il mettrait en place les réformes nécessaires pour une révision en profondeur du régime politique du pays. 

C’est le 29 décembre 1978 que deviendra réellement effective la Constitution. Imaginez la liesse pour le peuple ibère de passer l’an neuf avec ce changement de taille. 

À présent, l’Espagne est une monarchie parlementaire démocratique et le roi d’Espagne joue le rôle d’arbitre au sein du fonctionnement des institutions du pays. C’est le Castillan la langue officielle de l’Etat. Il existe aussi une séparation des pouvoirs et le drapeau qui flotte sur le Parlement, et partout depuis dans le pays, est celui que l’on connaît tous, aux couleurs  rouge jaune rouge à lignes horizontales. 

C’est au départ d’une tradition catholique que fut proclamé le 8 décembre une autre fête nationale, soit deux jours après celle du jour de la Constitution. La conception sainte et immaculée de Marie est donc une célébration importante ici en Espagne. Marie reste indissociable de l’enfant Jésus qu’elle a porté. Elle est la « Mère de Dieu ». Elle est aussi déclarée préservée du péché originel depuis sa naissance. Accueillir le « Fils de Dieu » est un acte de don de son amour qui rencontre une foi d’une pureté infinie. 

Célébrée le 8 décembre, depuis plusieurs siècles, cette fête de l’Immaculée conception revête cette importance capitale chez les  chrétiens qui sont renvoyés aux sources même de l’histoire du salut. 

Les deux jours fériés sont très proches et les espagnols en profitent pour faire ce que l’on appelle souvent le Pont de la Constitution. Généralement, c’est un très long pont, voire un viaduc comme disent certains ici. Cette année 2021, c’est un long week-end de 5 jours qui attend les Espagnols.

Backspin à Cuba, notre nouvelle aventure Esprit Golf
Backspin à Cuba, notre nouvelle aventure Esprit Golf
Auteur : Par Frédéric André
 Les traditions associatives andalouses
Les traditions associatives andalouses
Auteur : Par Evelyne Ramelet
Sotogrande
Sotogrande
Auteur : Par Frédéric André
Top