L'Ecole Royale Andalouse de l'Art Equestre

Entre l'art équestre et le cheval andalou, l’Andalousie est une terre de grande tradition autour des cavaliers et de leur monture. 

Cette forme artistique prend vie depuis des décennies à Jerez de la Frontera et le cheval andalou élevé à l’origine par des moines chartreux fait la fierté de l'Ecole Royale Andalouse de l'Art Equestre. C’est dans cette haute école de dressage qu’est né ce beau spectacle. De superbes performances où les fiers chevaux dansent...

Le saviez-vous? 

  • - Issus d'élevages nationaux ou privés, les chevaux sont sélectionnés à leur troisième anniversaire. C’est une commission composée de vétérinaires et de cavaliers qui opèrent le tri. Des critères très stricts mêlant beauté et allure mais aussi caractère et mental de l’animal. Ces facteurs permettent de faire le choix des candidats équidés retenus. 

  • - Le cheval passe un stage de 6 mois. Le débourrage débute dès son arrivée et si cette période n’est pas concluante, la bête sera remise à son éleveur d’origine. 

  • - Chaque année, ce sont seulement 4 places qui sont attribuées pour la quarantaine de candidats cavaliers présélectionnés par l’Ecole Royale Equestre. 

  • - L’âge limite des futurs cavaliers est fixé à 24 ans et la formation dure 4 ans

  • - La formation des cavaliers à l'Ecole est extrêmement intense. Préparation des nombreux animaux dès l’aurore, retour ensuite sur les bancs d’école avec études d’hippologie, d’équitation classique, ... Suivent des ateliers pratiques où chaque élève a son propre professeur. La fin de la journée rime avec nettoyage des harnachements, des brides et des selles. Enfin, les derniers soins sont prodigués aux animaux. 

  • - Lors des spectacles, les cavaliers sont vêtus de costumes du 18ème siècle. La tenue des écuyers est le costume typique andalou de l’époque. Elle est composée de guêtres de cuir sur des bas blancs, d’un gilet, d’une chemise à jabot, d’un boléro bleu à parements d'or, d’un chapeau noir conique et d’un foulard à pois qui retombe sur la nuque.

  • - L'école royale compte parmi ses talentueux écuyers de véritables athlètes de haut niveau. Rafael Soto a décroché l’argent en dressage par équipe aux jeux olympiques de 2004! 

  • - Plus de 150.000 visiteurs viennent chaque année découvrir le spectacle « Comment dansent les chevaux andalous ». Un spectacle qui s’exporte aussi puisqu’il fut monté dans 16 pays et sur quatre continents. 

En conclusion, chers lecteurs, ce qui vous est proposé à Jerez, est à la hauteur des plus beaux spectacles de Saumur. Il s’agit de l'un des plus beaux ballets équestres au monde. Les cavaliers évoluent avec des chevaux dressés à la perfection. Ajoutez-y des musiques magnifiques tant classiques qu’espagnoles et des costumes prestigieux du 18ème siècle et la magie opère à tous les coups. Un voyage qui vous fera galoper sur les terres andalouses. Préparez votre monture, chers lecteurs, tradition et beauté vous attendent à Jerez de la Frontera

Crédits photographies : Frédéric André

     

       

Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d
Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d'Andalousie
Auteur : Par Esprit Sud
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Auteur : Par Frédéric André
Rencontre avec Imène
Rencontre avec Imène
Auteur : Par Maud Maluenda
Top