Edito Numéro 2

Chers lecteurs ESPRIT SUD,

En mars dernier, je vous écrivais les mêmes lignes de cet édito pour vous partager les difficultés et les joies de l’accouchement de notre magazine Esprit Sud.

La réjouissance de cet événement était à son comble et nous attendions impatiemment, Claude, Frédéric, Luc et moi de pouvoir toucher et prendre en main le fruit de notre dur labeur. Quelques jours plus tard, le 13 mars exactement, à l’arrivée du camion de livraison, à la descente des palettes puis enfin, à l’ouverture des cartons, toute l’équipe a ressenti une euphorie incontrôlable (la vidéo existe) et une fierté sans commune mesure.

Nos 12.000 bébés étaient enfin nés ! Avec le sentiment du devoir accompli car même si tous les bébés sont beaux à la naissance, le nôtre a hérité des gènes réunis de ses créateurs : une couverture esthétique, une mise en page attrayante, des sujets et rubriques variés, une qualité supérieure de papier, une ligne éditoriale qui reflète nos personnalités et qui, on l’espérait très fort, allait rencontrer l’adhésion des lecteurs.

J’étais alors loin d’imaginer que nous venions à peine de refermer la porte du garage, encore hilares et un peu saouls et que 24 heures plus tard, nous serions en confinement total. Au même titre que des millions de gens, notre vie s’est brusquement arrêtée, tant personnelle que professionnelle. Au début, nous n’avons même pas totalement réalisé ce qui se passait. Notre enthousiasme à commencer la distribution était à son comble et notre liesse tellement présente.

Nous étions si pressés que le magazine fasse connaissance avec son public que nous n’avions pas pris conscience des conséquences immédiates de la propagation de ce maudit coronavirus partout dans le monde.

Notre jubilation est donc retombée comme un soufflé… faisant place à la consternation ! Coincés dans nos tanières respectives, nous ne pouvions pas commencer la distribution ni partir à la rencontre des francophones d’Andalousie et nos milliers d’exemplaires resteront plus de 2 mois dans le noir.

Notre sentiment d’impuissance et d’injustice a heureusement et rapidement cédé le pas à des émulsions de créativité positive !

Nous avons mis en place le système de lecture du magazine en ligne, créé les abonnements virtuels ou papier via la poste, travaillé sur le contenu du site internet, fait évolué les pages et les contenus sur les réseaux sociaux. Enfin, fin mai, en plus de récupérer notre liberté, nous reprenons possession de nos milliers de magazines et comme dans la chanson, "on est parti de bon matin, on est parti sur les chemins", pas à bicyclette… et avec quelques bons copains en plus, Benji, Noël, Valérie, Xavier et tous ceux qui nous ont soutenu, aidé et accompagné pour que Esprit Sud soit visible, disponible et à disposition des lecteurs de Nerja à Sotogrande. Un immense MERCI ! Nous avons reçu tant de messages positifs et de retours de lecteurs heureux que cet élan nous a remis du baume au coeur pour relever le défi de ce numéro 2 !

Nous n’avons pas pu rendre ce magazine bimestriel comme annoncé.

Nous ne le pourrons toujours pas à la sortie de ce nouveau numéro de septembre.

Nous sommes tous touchés par les conséquences de la propagation du Covid 19 et de manière générale, le tourisme l’est plus durement encore. Je ne sais pas de quoi l’avenir sera fait ni comment notre monde va évoluer.

Nous prions d’abord et avant tout pour que chacun d’entre vous soit en bonne santé, auprès des siens et soutenu au quotidien.

Nous souhaitons et espérons vivement que la situation économique évolue favorablement pour chacun d’entre nous et qu’en attendant la solidarité indispensable puisse fonctionner.

Surtout, n’hésitez pas à nous écrire, à nous contacter, notre magazine est ouvert à tous comme une tribune libre, un lieu d’échange et de partages d’idées ou d’expériences avec tous les francophones de cette merveilleuse région d’Andalousie qui nous rend si heureux.

Bonne lecture !

Laurence Nelis

Coordinatrice générale

Rédactrice

Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d
Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d'Andalousie
Auteur : Par Esprit Sud
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Auteur : Par Frédéric André
Rencontre avec Imène
Rencontre avec Imène
Auteur : Par Maud Maluenda
Top