A la découverte de l’amande

L’amande et l’amandier, une autre identité andalouse bien marquée.

L’Andalousie se distingue par une gastronomie spécifique, essentiellement marquée par les produits agricoles qui composent son panorama géographique. Dans la province de Málaga, une des cultures en vogue actuellement est celle de l’amandier, arbre typiquement méditerranéen dont le fruit est utilisé en abondance dans différents types d’industries. La culture de l’amandier est la seconde production agricole (en terme de volume) après l’olivier, sur le territoire andalou bien sûr, mais également sur le territoire national espagnol malgré le peu d’intérêt qui lui était porté jusque récemment. Laissés à l’abandon, sur des parcelles très sèches, les amandiers ne représentaient pas une véritable valeur ajoutée à l’agriculture et on ne trouvait pas de plantations organisées ni raisonnées. L’ensemble des producteurs ramassaient de petites quantités d’amandes qu’ils vendaient en direct à des négociants ou, dans le meilleur des cas, se regroupaient et vendaient leur récolte à de petites coopératives.

Maintenant, on cultive les amandes !

Ces dernières années la tendance a évolué radicalement. La croissance du marché des amandes et l’exploitation accrue de ses dérivés, la nécessité de diversifier les cultures, le développement de l’utilisation de ce fruit dans les domaines alimentaire, nutritionnel et cosmétique a fortement influencé la culture de l’amandier. L’amandier est donc maintenant réellement travaillé sous la forme d’une culture irriguée, organisée, structurée, prête à combattre la concurrence australienne et californienne. Ce qu’il est intéressant de retenir c’est que de nombreuses parcelles sont exploitées dans des zones qui traditionnellement n’étaient pas destinées à cette culture. Il a fallu nécessairement adapter les méthodes afin de rentabiliser au maximum ces nouvelles plantations, adaptant ainsi les variétés à la demande des marchés. Le développement se fait rapidement car en 2019, on comptabilise déjà 6.256 hectares plantés d’amandiers soit 22,7% de plus que l’année antérieure avec seulement 5.096 hectares. La récolte de 2019 a représenté en Andalousie plus de 15 000 tonnes de fruits toutes variétés confondues. L’Espagne, avec ses presque soixante-trois millions de tonnes d’amandes produites en 2019 (5% du marché), reste néanmoins le troisième producteur mondial derrière la Californie (80 % du marché) l’Australie (8% du marché).

L’amandier un arbuste qui deviendra grand !

L’amandier est un arbre à l’écorce noire lisse qui peut mesurer jusqu’à dix (voire douze) mètres de hauteur. S’il est bien irrigué, il peut vivre très longtemps, souvent jusqu’à cent ans. Son bois très dur est considéré comme un matériau de grande qualité. Ses feuilles sont étroites et lancéolées mesurant en moyenne 10 cm de longueur. La floraison de l’amandier, faite de jolies fleurs blanches et rosées a lieu avant même l’apparition des feuilles, dès le mois de février, en Andalousie tout au moins. Ses fruits, les amandes, sont des « drupes » à l’aspect vert et velouté composés d’une coque qui renferment une ou deux graines nommées « amandons ». La récolte se fait fin juillet, début août suivant les régions et le climat.

varietes d’amandes et utilisation

Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d
Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d'Andalousie
Auteur : Par Esprit Sud
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Auteur : Par Frédéric André
Rencontre avec Imène
Rencontre avec Imène
Auteur : Par Maud Maluenda
Top