A l'est de Malaga

Le long du littoral de l’Axarquia, route du soleil, des avocats et du vin

Direction, l’est de Malaga

Votre guide ESPRIT SUD vous invite à quitter la ferveur de la très cosmopolite ville de Malaga et d’emprunter, non pas la route qui mène vers l’ouest et les villes de Marbella et d’Estepona mais bien celle qui vous amène sur le côté oriental de la Costa del Sol pour y découvrir un territoire certainement moins populaire mais non moins intéressant.

Cette zone côtière appartient à l’Axarquia, une région de contrastes et d’une beauté époustouflante.

Là, les reliefs montagneux côtoient les plages de sable noir. Les petits villages de pêcheurs croquignolets se réfléchissent dans le bleu de la mer méditerranée alors que les villes blanches perchées sur les flancs de montagnes illuminent la nature luxuriante environnante.

Nous démarrerons cette découverte par la séduisante station balnéaire de Rincon de la Victoria à la porte de Malaga.

Nous prendrons ensuite la direction de Velez, déposerons nos valises dans la lumineuse ville de Torrox et terminerons ce périple dans la délicieuse Nerja.

Nous succomberons au charme de cette contrée qui dispose d’un patrimoine unique mêlant culture, tradition, légende, art et nature. Allumez les moteurs et embarquez avec nous !

Tant de beautés vous y attendent ! Rincon de la Victoria Entre trésor, clair de lune et embruns Débutons notre découverte par ce petit village très couru l’été et dont la multitude de maisonnettes crée cet esthétisme de village chargé d’histoire. Phénicienne, romaine et arabe, ce lieu est le brassage de toutes ces cultures.

Il est ouvert à la mer sous forme d’une grande crique et offre à ceux qui veulent y déposer leurs valises, des vacances de farniente idylliques et des plages splendides.

Laissez-vous prendre au piège des filets de pêcheurs et offrez-vous un moment de plénitude dans ce village de marins.

Lors de cette première étape, même si le Fort Bezmiliana vaut le détour, il est difficile de rivaliser avec la mystérieuse grotte du trésor.

On peut admirer toute la splendeur de cet édifice de défense militaire datant du 18ème siècle lors d’une longue promenade le long de l’Avenida del Mediterraneo.

Mais ce que nous réserve cette unique grotte maritime européenne n’a pas d’égal. Toute sa particularité réside dans ce mélange d’eau douce et d’eau salée de la Méditerranée, genèse d’un labyrinthe magique et spectaculaire de formes souterraines. Son nom est né d’une légende affirmant que la grotte était un ancien sanctuaire de Noctiluce, déesse lunaire de la fertilité, de la vie et de la mort. Ce lieu si particulier renfermerait dans ses entrailles, un trésor inouï, enfoui depuis des siècles. Un petit creux?

Face à l’entrée de la grotte, cassez la croûte dans ce très beau restaurant, LACALIZA. Tant les assiettes que le cadre vous raviront.

Sa superbe terrasse donnant sur la baie et sur les plages de la Cala del Moral, est une invitation aux rêves.

Velez Malaga Combinaison parfaite entre la culture des villages de l'arrière-pays et le dynamisme du littoral

Pour apprivoiser Velez-Malaga, on doit tout d’abord dessiner ses monuments et utiliser différentes peintures, témoignants tant d’une forte empreinte catholique pour certaines et d’une influence évangéliste voire bouddhiste pour d’autres.

Esquisser du bout des doigts son hameau, à l’intérieur des terres fertiles, puis les contours des bords de mer.

Faire le choix de mille et une nuances pour rappeler sur cette toile, tant cette double ville à offrir : le vert des feuilles de cannes à sucre, le jaune de la chair ferme de l’avocat, le bleu turquoise de la mer Méditerranée, le rouge sang du jus des grenades, l’orange éclatant des mangues juteuses, le blanc immaculé des murs de maisons badigeonnés à la chaux, lavés par un soleil de plomb,…

Visitez l’Alcazaba

- La Fortaleza de Velez.

Surtout pour la très belle vue sur la vieille ville mais aussi sur les campagnes environnantes, jusqu'à la mer qui miroite au sud. Bien entendu, ce spectacle de toute beauté se mérite et il vous faudra grimper!

Le site est merveilleusement bien entretenu et la balade y est très plaisante.

Ne faites pas l’impasse sur le beau point de vue de l’ermitage de Nuestra Señora de los Remedios (patronne de la ville), un magnifique endroit surplombant la ville. L’intérieur de ce charmant édifice religieux vous surprendra par ses originales peintures colorées.

Ne manquez pas non plus le centre culturel Nuestra Señora del Carmen Antigua Azucarera.

Ce musée méconnu et gratuit, n’a pas le succès qu’il mérite.

Il est surprenant de retrouver le portait de la ville avant l’arrivée des touristes, période où les fabriques de céramique attiraient toutes les attentions.

Ce centre culturel est une invitation à voyager dans le temps.

A Velez, est organisé aussi, fin juillet, un important meeting aérien le long de ses jolies plages.

Ce show aérien unique vous permet d’assister aux incroyables acrobaties dans le ciel azuré, à la présentation d’avions en statique sur le tarmac ou échanger avec des pilotes.

Vivre la conquête de l’air dans un environnement paradisiaque, un excellent programme.

Torrox Entre terre et bord de mer ville lauréate du meilleur climat d’Europe Qu’il fait bon vivre dans cette ville blanchie à la chaux! Les montagnes enveloppent la ville et ses plages dans cette vallée de la rivière Torrox.

Grâce à la protection de la Sierra de Almijara qui assure un climat doux tout au long de l’année avec un printemps sous-tropical “éternel”.

Fière de ses 7 larges plages, cette station balnéaire aux 9 kilomètres de bord de mer brille d’un passé culturel millénaire.

Des visites guidées dans les différentes enclaves historiques dans l’arrière-pays, des activités sportives, du farniente les pieds dans le sable, les offres de cette double ville sont multiples et font de Torrox un des meilleurs atouts de la Costa del Sol.

Séparés de 4 kilomètres, la vieille ville (Torrox Pueblo) et l’ancien village de pêche aux fantastiques plages (Torrox Costa) ont leur regard pointé vers l’avenir. Veillant à ce que les visiteurs bénéficient de toutes sortes de commodités, d’hébergements et de services de qualité, des infrastructures sportives récentes, Torrox est un endroit où il fait bon vivre ou y passer des vacances. Ce que de nombreux expatriés ont bien compris.

Lorsque l’on se promène dans le pueblo, on tombe sous le charme de ces rues et ruelles remplies d’histoire.

On y croise pléthore de monuments historiques, de vestiges romains ou d’édifices de défense de toute beauté. A ne pas manquer

• Le phare de Torrox est le seul de la province de Malaga, ouvert au public.

Il accueille des expositions retraçant l’histoire de la ville et abrite également un musée marin.

• L’église Notre Dame de l’Incarnation (Nuestra Señora de la Encarnación) fut construite comme de nombreuses églises sur les restes d’une mosquée, lors de la Reconquista.

A l’origine d’une structure baroque et d’un plan de construction en croix latine, elle fut réformée et agrandie au milieu du 17ème siècle. Elle charme les voyageurs par sa tour rectangulaire surmontée d’un cône pyramidal.

• La Maison de la Culture (la Casa de la Cultura) se trouve dans le palais de la Hoya (ou la Casa de Hoya), construit au 19ème siècle.

Ses merveilleux jardins ont été conçus par le même jardinier qui imagina les jardins du Paseo del Parque de Malaga (avec une partie à la française, un espace plus méditerranéen ou tropical et un potager).

• L’étrange pont romain des Ánimas qui enjambe la rivière à proximité de la fabrique de sucre.

Des légendes locales racontent qu’il n’est pas rare de faire des rencontres inattendues, surtout la nuit du 31 octobre, où des âmes perdues peuvent être croisées sur la route qui mène au couvent tout proche.

• N’oubliez pas de vous prendre en selfie sous le ciel de parapluies colorés gardant à l’ombre la jolie place de la Constitution ! Torrox, vous avez dit Torrox ?

• Ville de 20.000 habitants, sa population étrangère est en majeure partie composée d’allemands.

• De nombreuses recherches ont prouvé que cette zone était peuplée bien avant l’arrivée des phéniciens et des romains (qui y ont développé commerce et industrie de la pêche).

Le mot «Torrox» signifie « tour » (“turrux” ou “turrush”).

• Sous la domination musulmane, Torrox devint une plaque tournante dans le commerce de la soie entre les villes de Malaga et de Grenade.

A la même époque, s’est également développée la production de fruits secs et la culture de la canne à sucre.

• « Las Migas » (mélange de mie de pain et de viande) est le plat typique de la ville, généralement accompagné de sardines, de harengs ou d’une salade préparée avec de la morue, des olives et des oranges.

On célèbre d’ailleurs ce met traditionnel, lors de la Fiesta de « Las Migas », fête déclarée d’Intérêt Touristique National, le dernier dimanche avant Noël. Nerja A la découverte de cette perle maritime et de ses trésors…

Nerja, c’est avant tout de nombreuses plages et criques qui permettent la détente à l’abri de la cohue.

Bien entendu, l’été, les foules envahissent cette station balnéaire qui séduit de plus en plus de francophones.

Située dans un environnement privilégié, cette charmante ville est dotée tant de bords de mer au sable blanc que de splendides sommets montagneux.

Mer et montagne, un cocktail qui invite à la découverte.

On connaît bien entendu Nerja pour son populaire Balcon de l’Europe. Cette esplanade si particulière s’est convertie en une des attractions préférées de la plupart des visiteurs. Jadis forteresse lourdement armée, ce point de vue est devenu le centre névralgique de la ville où les palmiers bordent une jolie promenade.

Il s’agit également du plus beau panorama de cette station balnéaire. De chaque côté du Balcon de l’Europe, on retrouve un vieux canon, qui remonte à l’époque de cet ancien fort de défense du début du 19ème siècle. L’expression de la statue de bronze représentant le roi Alphonse XII trônant sur cette esplanade rappelle aux passants combien ce monarque était captivé par le spectacle qui s’offrait à lui. Il visita la région en 1885 après un séisme désastreux qui avait tout ravagé. L’étendue des dégâts contrastant avec la beauté des lieux l’aurait poussé à cette réflexion, « et maintenant, toute cette beauté, c’est le balcon de l’Europe ». Cet endroit si particulier avait trouvé un nom que personne ne pourrait oublier…

Un conseil, ne quittez pas la ville sans avoir visiter ces 6 lieux immanquables

• Les 800 mètres de plage de sable doux de la PLAYA BURRIANA. Palmiers ondulants au vent et chaises longues invitant au farniente, ce lieu est un véritable petit coin de paradis.

• Le musée interactif de Nerja est le cadeau de la ville aux amateurs de l’histoire. Sur la Plaza de España, 5 salles vous racontent le riche passé de cette perle andalouse.

• L’église du Saint Sauveur (El Salvador) à quelques pas du Balcon de l’Europe vous impressionnera par son intérieur baroque, ses plafonds de style mudéjar et sa statue en bronze du christ couché.

• Les grottes de Nerja sont l’écrin parfait aux peintures rupestres datant de milliers d’années et aux stalactites gigantesques pouvant atteindre 30 mètres de hauteur.

Ce superbe réseau sous-terrain fut l’un des derniers endroits en Europe où vivaient les néandertaliens.

• L'œuvre architecturale de l’aqueduc de l'Aigle, toujours en activité et permettant l’irrigation des terres agricoles, est une structure en briques rouges datant du 19ème siècle.

• Partez aussi en famille à la recherche des cascades du Rio Chillar. Cette promenade en pleine nature est une expérience unique que vous n’êtes pas prêt d’oublier.

Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d
Coup de cœur des francophones pour la plus belle ville ou le plus beau village d'Andalousie
Auteur : Par Esprit Sud
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Rencontre avec Barbara SANCHEZ du Lycée français de Malaga
Auteur : Par Frédéric André
Rencontre avec Imène
Rencontre avec Imène
Auteur : Par Maud Maluenda
Top